Les Meilleures Techniques SEO depuis Google Hummingbird


En stratégie SEO, quels sont les meilleures méthodes de référencement naturel depuis Panda, Pingouin et le nouvel algorithme nommé Hummingbird ?


Vous souciez vous encore de Google lorsque vous créez et publiez du contenu optimisé au référencement naturel sur votre site internet ?

Oui ? Alors ce qui suit va vous intéresser au plus haut point pour savoir comment profiter efficacement des dernières évolutions de Google sur le long terme. Et notamment Hummingbird, qui signifie « colibri ».

Jouez-vous encore à la roulette russe avec Google ?

Depuis Panda Pingouin et Hummingbird Jouer avec Google est suicidaire
Jouer encore à la roulette Russe avec Google avec les techniques "Black Hat SEO" est suicidaire

Septembre 2013 : Google fête ses 15 ans et annonce un tout nouveau moteur de recherche nommé « Hummingbird ». Il était en place depuis un mois déjà et personne n’a rien vu car il n’a pas beaucoup impacté les positions dans les résultats de recherche. En tout cas pas suffisamment pour que la communauté SEO détecte une « Google Dance » (changements significatifs dans les résultats de recherche).

Nous voici donc encore une fois… de l’autre côté d’un changement majeur du moteur de recherche de Google en se demandant quel impacte cela va encore avoir sur le SEO (Search Engine Optimisation ou l'art d'optimisé un site au référencement naturel pour le positionner sur Google en ciblant des termes de recherches précis).

De nombreux rédacteurs dans le domaine du SEO, ainsi que des journalistes, se sont précipités pour verser de l’encre sur le sujet car nous voulons tous savoir comment faire plaisir à Google ?

Pas comme des robots spammeurs qui jouent avec l’algorithme bien sûr, car désormais avec Google Pingouin et Google Panda la pénalité est au prochain virage, mais comme des entités qui pensent qu’ils méritent d’être bien positionné sur Google (même si ce seul métrique à de moins en moins d’intérêt à chaque jour qui passe).

Pensez-y, si nous connaissions tous les dessous des cartes pour savoir comment Google indexe et positionne nos contenus web et si nous savions quels sont les facteurs qu’ils utilisent et le poids de chacun d’entre eux, alors tout ce que nous aurions à faire serait de vérifier notre checklist SEO, publier un article, et observer le flot d’un trafic constant  provenant de nos bons positionnements ou « rankings » en anglais.

La vie serait belle, non ? Mais ça ne marches pas comme ça.

Alors, voici les explications que vous attendiez sur Google Hummingbird.

La simple vérité sur Google

Google ne partage que très peu d’informations sur leurs algorithmes. Et nous trouvons cela injuste.

Mais est-ce vraiment injuste ? Non.

Notre obsession à connaître la mécanique du moteur de recherche de Google révèle quelque chose qui est profondément ancré en nous. Nous sommes fainéant et égoïste.

Nous voulons tous travailler et/ou dépenser le moins possible tout en gagnant le plus d’argent possible. C’est la raison pour laquelle nous adorons les antisèches et les checklists. (D'ailleurs, vous trouverez ci-dessous une checklist, car après tout, je suis humain).

Néanmoins, ce qu’il y a de drôle dans notre quête sans fin pour savoir comment Google indexe et positionne les pages web, c’est que la vérité a toujours été là sous nos yeux :

Travailler durement pour apprendre à bien connaître nos consommateurs, établir son autorité, et fournir le contenu informatif de qualité dont ils ont besoin pour faire leurs choix.

Alors, voici la vérité sur Hummingbird : C’est un nouvel algorithme majeur du moteur de recherche de Google qui ne concerne ni vous, ni moi. Hummingbird est focalisé sur la satisfaction du consommateur (ou de l’utilisateur du moteur de recherche si vous préférez). Ce n'est pas un algorithme destiné à pénaliser des techniques SEO abusifs comme Panda ou Pingouin.

Mais qu’est-ce que Google essai de faire ?

Imaginez que vous rencontrez une machine. Une grande boite métallique qui flotte comme ça, dans l’air. Vous lui demandez « Qui est Da Vinci ? ».

« Pourquoi ? » réponds la machine.

Étonné, vous lui demandez « vous venez de me demander pourquoi ? ».

« Oui » réponds la machine.

« Bon d’accord. C’est parce que nous allons effectuer un voyage à Venise et--- ».

« Et vous voulez savoir quels endroits célèbres visiter ?)

« … Euh, oui, c’est exactement ça »

« Et vous voulez probablement connaître d’autres peintres qui sont également de Venise, n’est-ce pas ? »

« Oui, oui, bien sûr ».

« Et, voudriez-vous connaître également les musiciens célèbre de Venise également ? »

« Ah oui, ce serait génial aussi »

« Un moment s’il vous plaît… »

Ça, mes amis, c’est Google Search en l’an 2049. C’est une prédiction pas si lointaine si on prend en compte les aspects de Google Hummingbird.

D’accord, mais c’est quoi au juste Hummingbird ?

Hummingbird est le tout nouveau moteur de recherche de Google. Vous remarquerez que j’ai dit nouveau moteur et pas mise à jour.

Hummingbird n’est pas une mise à jour comme Panda ou Pingouin. Avec Hummingbird, Google a commencé à remanier intégralement la recherche en ligne tel que nous le connaissons. Fin Août 2013, Google à retirer l’ancien moteur de recherche et l’a remplacé par un tout nouvel algorithme de moteur de recherche.

Heureusement, les mises à jour comme Caféine, Pingouin, Panda et 200 autres facteurs de « Ranking » ont été implantés dans le nouvel algorithme (y compris le PageRank) Ouf.

Qu’est-ce qui rend Hummingbird si spécial ?

Tout d’abord il est supposé être plus rapide et précis d’où le nom de Hummingbird. Mais surtout, ce que Google essai vraiment de faire avec Hummingbird est de rendre la recherche conversationnelle parfaite.

L’essentiel est de retenir que ce n’est plus seulement les mots clés que vous utilisez lorsque vous effectuez une recherche… mais le sens de ces mots.

Qu’est-ce qui rends Hummingbird si important ?

Hummingbird se concentre sur le sens d’un contenu et plus les mots clés individuels. Dans le passé l’algorithme identifié « jouer roulette » comme un fil de 14 caractères qui ressemblé à « jouer roulette » tout simplement.

A partir de la Google devait interpréter votre intention, qui ressemble à essayer de comprendre un bambin.

« Lait » dit le bambin en serrant ses petits poings.

« Bébé veux du lait ? »

Il secoue la tête non.

« Bébé a renversé du lait ? »

Il secoue la tête non.

« Bébé veut traire du lait de chèvre ? »

Bébé secoue fortement la tête de haut en bas. « LAIT ! LAIT ! »

Il faut un parent intelligent et malin pour poser la bonne question, et il faudra une bonne machine pour faire de même.

Dans cette nouvelle race de moteur de recherche, Google Hummingbird promet d’analyser vos requêtes comme des conversations. Il intégrera vos requêtes du passé dans l’espoir de comprendre ce que vous lui demandez lorsque vous chercher « comment traire une chèvre » ou « apprendre à gagner à la roulette ».


Les choses telles qu’elles étaient jusqu’à présent…

Il y a longtemps le search était dominé par des personnes qui « jouaient » avec le moteur de recherche de Google. Ils créaient des sites médiocres bourrés de mots clés et des liens à mots clés nommés « backlinks » par milliers pour faire « ranker » un site parce que c’est comme ça que Google fonctionnait.

Google était un algorithme mathématique qui comptait le nombre de mots et la quantité de « backlinks » ainsi que la qualité des sources d’où le fameux « PageRank » qui leur valu d’être élue meilleur moteur de recherche aux USA en décembre 2009. C’était il y a longtemps. Des années lumières dans le monde du digital.

Lorsque vous recherchiez « jouer roulette » par exemple, Google analysait son index pour trouver les pages qui correspondait à votre recherche et vous présentait ces pages. Les articles contenant la densité de mots clés la plus forte, avec le plus de liens externes (mais pas forcément de qualité) étaient positionnés en premier.

Si vous aviez l’âge d’effectuer des recherches sur Google en ce temps-là, vous avez certainement expérimenté la pénibilité de la lecture de ces articles-là (en trébuchant sans arrêt sur les mots « jouer roulette » dans une page que Google vous a envoyé).

La qualité n’était pas important (et impossible à identifier par un moteur de recherche en ce temps-là), seul la quantité comptait. La quantité des mots clés et la quantité des liens pointant vers une page. (un algorithme mathématique compte, logique non ?).

Panda et Pingouin ont vaporisé ces sites. Si vous pensez que c’est un euphémisme, regardez ce qui est arrivé à des fermes de contenus à succès après Panda.

Puis le marquage de l’authorship par meta tag sur le code source de votre site et Google+ ont introduit un nouvel élément important aux contenus de qualité : des auteurs visible en ligne et identifiés.

Pourquoi ? Google a compris qu’il valait mieux tomber sur la page d’un auteur identifié et reconnu en roulette plutôt qu’un ado punk en Bosnie qui veut capitaliser sur la vente de viagra aux joueurs de casinos. Plus sur le sujet plus loin…

... Et comment elles seront sous hummingbird

Ce que Google vise avec Hummingbird est la recherche conversationnelle.

Dans un monde parfait Google souhaiterais comprendre votre intention lorsque vous taper « jouer à la roulette » dans la barre de recherche. Etes-vous en train d’effectuer une recherche sur comment vous suicider ou sur le jeu du casino ?

Dans le passé Google aurait eu un penchant en faveur du jeu de casino puisque la variation envers le suicide aurait été influencée par le mot « Russe ». Google aurait donc présenté des articles sur la roulette du casino.

Et si vous cherchiez vraiment des moyens pour se suicider ? (parce que vous êtes un journaliste en train de couvrir un récent cas de suicide) --- et que vous n’aviez pas réalisé que « Russe » aurait dû être inclue dans la recherche ? Les articles sur la roulette de casino vous auraient certainement perturbé.

Ce jeu de devinettes s’améliora avec Google Search Plus Your World (S+YW). En observant votre historique de recherche et votre localisation, Google pouvait déjà mieux deviner le sens de vos recherches.

Si votre historique de recherche contient des sites de casinos et aucun sur le suicide alors Google va considérer que les mots « jouer à la roulette » concernent le jeu de casino. Mais si votre historique de recherche contient des termes comme « prévention au suicide » ou « historique des suicides à Marseille », alors Google pourrait penser que vous êtes intéressé par le jeu de chance fatal.

Ce jeu de devinettes en fonction du contexte est précisément ce que Hummingbird doit améliorer.

Une des manières dont Hummingbird fait cela est de prédire qu’une recherche sur « jeu de roulette » à partir d’un mobile situé à Reno doit donner des résultats sur les casinos qui sont situés aux alentours alors que la même recherche sur un pc de bureau sera interprété comme un signal que vous recherchez des tutoriaux pour jouer au jeu du casino (surtout si votre historique de recherche montre que vous avez visité des sites de casinos en ligne).

Nous nous rapprochons de plus en plus vers « la boite métallique » qui comprends et anticipe vos intentions.

En d’autres mots, Hummingbird se rapproche de plus en plus près du cœur de la recherche sémantique : Des résultats de recherches basés sur l’intention et le contexte, pas des mots.

David Amerland, l’auteur de « Semantic Search » le défini ainsi :

La meilleure façon de voir la recherche sémantique est comme une lumière de recherche qui prends en compte tous les nœuds de data différents du web en les suivants partout pour créer une image qui montre comment ils sont reliés entre eux, à qui ils appartiennent, qui les a créés, ce qu’ils ont créé d’autre, qui ils sont, qui ils étaient, et ce qu’ils font. Au niveau le plus basique, la recherche sémantique applique un sens aux connections entre les nœuds de data différents du web pour avoir une compréhension claire que nous n’avons encore jamais atteint auparavant de ce qu’ils sont.

Si vous y avez prêté un peu d’attention, vous avez certainement remarqué ce qui se passe…

Nous nous éloignons de plus en plus des recherches non naturelles du style « traire chèvre » en nous rapprochant de l’intention naturel de ce que nous voulions rechercher dès le départ « comment traire une chèvre sans en avoir plein les yeux ?».

D’autres avancées précédant le déploiement de Hummingbird

Un autre pas dans la bonne direction était la mise en place de l’ « Authorship de Google » et Google+.

La combinaison de ces deux caractéristiques ont permis aux utilisateurs de créer un profil en ligne connecté à tout leur contenu (articles de blogs, sites web etc…) avec une foule de bénéfices :

  •          Une visibilité accrue dans les résultats de recherches organiques
  •      Une augmentation du taux de clics dans les résultats de recherche
  •      Plus de pages vues
  •          Lutte contre le plagia
  •      Etablissement de l’autorité de l’auteur lié à ses sujets ou topiques.
Formation SEO sur Google autorship


L’essence de ces deux développements a donné un rôle au rédacteur en ligne.

Puis vint le Knowledge Graph --- Un projet de Google développé pour créer des connections entre les différentes réalités du monde en ligne.

Le Knowledge Graph vous permet de découvrir que non seulement Léonard de Vinci est de Venise, Mais que c’est lui qui est le cerveau derrière la Mona Lisa. Vous apprendrez également qu’il est un peintre de la renaissance. Puis, grâce au Knowledge Graph, vous pourrez en savoir plus sur les peintres de la renaissance, en cultivant votre propre savoir au fur et à mesure (et tout ça sans cliquer sur un site internet pour obtenir l’info!!!).


Google Hummingbird et le knowledge Graph


Pour moi, il est évident que Google veut remplacer des sites comme Wikipédia par le Knowledge Graph. Une encyclopédie en ligne contenant des faits vérifiés et non publiés au bon savoir d’auteurs souvent non reconnus ou identifiés.

Google essai simplement de nous orienter vers une meilleure expérience de recherche en ligne en nous éloignant de la recherche traditionnel par mots clés (d’où le « not provided » dans Google Analytics pour les résultats de recherche organique). Par conséquent, chercher à se positionner sur un ou deux mots clés devient obsolète.

Quel impact a Hummingbird sur votre stratégie de contenus ?

Vous devez être en train de vous demander de quel façon toutes ces évolutions impactent votre stratégie de contenus optimisés au référencement naturel, n’est-ce pas ? Eh bien, ça dépends.

Si vous êtes paresseux et égoïste, alors Hummingbird est une catastrophe pour votre stratégie en ligne. Tout comme Panda et Pingouin ont pu l’être. Si vous chercher toujours à utilisés des tactiques « Black Hat SEO » alors c’est surprenant (jouer à la roulette Russe ne fait pas de mal non plus, jusqu’à ce que vous preniez la balle en pleine tête).

A contrario, si vous êtes un travailleur acharné et un créateur de contenus désintéressé, alors votre stratégie ne devrait pas beaucoup changer.

Au lieu de chercher à vous positionner sur des mots clés primaires (comme table, vêtement, serrurier, comptable, etc…), votre objectif doit être de construire une autorité éditorial sur un sujet précis afin d’acquérir un trafic ciblé de qualité vers les pages de votre site internet afin que Google puisse délivrer des pages validés et vérifiés à ses utilisateurs ouf. 

Car, seul l’objectif de satisfaire l’utilisateur compte pour Google (comme pour nous tous d’ailleurs).

Tout tourne autour de la construction de l'autorité d'une marque, ce qui rends le qui vous êtes aussi important que le ce que vous créez.

Google veut identifier l’auteur et validé les pages web avant de les présenter à ces utilisateurs afin de leur apporter les résultats les plus confiants et pertinents que possible. Normal non ?
Mais comment fait on tout ça ? Eh bien, pour être franc, c’est le retour aux bases du SEO (et voici cette checklist dont j'ai parlé en début d’article).

  •       Créer un contenu utile de haute qualité (y compris des articles profonds sur un sujet) pour délivrer une valeur précieuse à votre audience, que vous pouvez mesurer par le temps que les visiteurs passent sur vos pages et votre site ainsi que ce qu’ils partagent sur le web social.
  •       Créer un site qui délivre une expérience de navigation et de vitesse avec un design de haut niveau.
  •       Créer une réputation enviable et excitante dont les gens parlent sur les blogs, dans la presse et sur le web social.
  •       Créer des contenus bien réfléchis et originaux qui attirent et retiennent l’attention tout en donnant l’envie d’être partagés sur le web social.
  •       S’engager avec son audience dans les commentaires d’articles sur un blog, les forums et interagissez sur le web social.
  •        Établir et protéger une identité crédible et transparent qui prouve que vous êtes d’autorité.
  •       Connecter tous vos contenus avec le marquage d’auteur de Google.
  •       Définir et guider la conversation en ligne avec un contenu consistant.

En conclusion Hummingbird se résume à : arrêtez d’aller à la chasse à l’algorithme.


Chassez votre profil de consommateur idéal à la place, sachez qui ils sont, quels sont les problèmes qu’ils essaient de résoudre et pourquoi ?

Une fois que vous pouvez répondre à toutes ces questions, créez ensuite un appât irrésistible pour lui et Google comme le ferait un bon pêcheur et attendez sagement que les prospects s’engagent avec le contenu remarquable qu’ils cherchent désespérément.

Et il faut que ce soit le meilleur contenu que vous puissiez produire si vous voulez qu’il attire de l’attention et du trafic en se propageant sur le web --- et réussir à se positionner dans les SERPS (Search Engine Results Pages).

Vous devez garder à l’esprit que Google n’est pas un créateur de contenus mais un organisateur de contenus. Google ne peut pas délivrer un contenu de qualité s’il n’est pas en ligne. Cela ouvre de nombreuses opportunités dans des niches de marché qui sont vierges en contenus de qualités. Pensez-y. Un contenu de qualité bien présenté gagnera.

Et cela n’exclue absolument pas la recherche de mots clés. Cela change simplement la façon d’opérer un bon brainstorming de vos mots ou plutôt expressions et phrases clés.

Le mot de la fin…

Nous sommes encore loin de la boite métallique qui flotte avec le cerveau curieux d’un humain… Néanmoins Google s’en approche, et espère y arriver le plus tôt possible.

Si vous êtes un marqueteur de contenu ayant une autorité reconnu vous n'avez rien à craindre. Bien au contraire, le Content Marketing optimisé au SEO est la voie royale vers la satisfaction des consommateurs.

Si vos munitions sont celui de toujours créer des contenus remarquables de haute qualité que les gens trouvent utiles, partagent, commentent et se lient, alors vous êtes confortablement installé pour bâtir une visibilité à long terme avec les évolutions de Google comme Hummingbird. Vous allez dans le même sens que Google en délivrant une vraie valeur au consommateur.

Bien évidemment savoir créer un contenu remarquable ne suffit pas, il faut aussi apprendre à l’optimiser au référencement naturel. Mais uniquement avec des techniques d’optimisations SEOFriendly

Alors, pour éviter de jouer à la roulette Russe avec Google, choisissez une formation SEO de qualité et devenez un Web Content Marketeur respecté et reconnu.


Quels succès en création de contenus web avez-vous expérimentés ? Vous ont-t-ils permis de fidéliser un public de consommateurs satisfaits ?

2 commentaires:

Poncet Bruno a dit…

Bon article. La nécessité d'avoir un contenu proche des besoins des internautes, notamment avec l'utilisation des longues traines, semble primordiale avec Hummingbird

Steven Tracy a dit…

Merci de votre commentaire.

Les internautes effectuent des recherches de plus en plus longues et précises. notamment en effectuant des recherches conversationnels en parlant.

Google fait évoluer son algorithme de recherche pour s'adapter à ce nouveau défi tout en essayant de connaître le profil de ses utilisateurs pour mieux les servir en informations pertinentes.

Le web a changé à jamais notre comportement. Il nous a donné la liberté de rechercher en ligne l'information plutôt que de la subir dans les médias de masse.

Vous qui êtes journaliste ne le sait que trop bien. Mais moi qui vient de la vente hors ligne, je l'ai bien compris aussi.

Le "soucis" vient du fait qu'il ne suffit plus de clamer quelque chose, il faut la démontrer.

Dans le cas de l'accident regrettable de Schumi par exemple, les suppositions sur les causes de sa chute et la vitesse à laquelle il était vont bon train.

Et, comme personne n'a encore démontré ce qui c'est réellement passé, chacun en tire ses propres conclusions. conclusions qui deviennent des rumeurs puis des certitudes.

Difficile il est de gérer l'info dans une telle situation. On ne peut que répondre à des suppositions et démonter des arguments du style "ils disent qu'ils n'allait pas vite pour toucher une belle prime d'assurance", ou, au contraire, essayer d'en apporter la preuve.

Ce qui est sur, c'est que ce sont des expressions de longue traîne qui apportent un trafic qualifié.

Perso, si j'étais journaliste, j'écrirais un article ayant pour titre "Schumi : Les spéculations sur sa chute vont bon train".

Bien optimisé, l'article devrait bien se positionné sur une recherche comme "les spéculations de la chute de Schumacher".

De plus, si l'article est réellement intéressant et qu'il soulève un débat, il sera commenté et partager.

Là est le nouveau challenge à laquelle nous devons tous faire face. Et c'est pour cela que les budgets marketing penchent de plus en plus vers le content marketing SEO Friendly, notamment aux USA.